13 février 2018
par

Mot du président

Lorsque je porte un regard sur l’automne que nous venons de passer, je suis très satisfait de la façon dont vous, les membres, avez répondu présents aux activités, que ce soit à Québec, en Estrie ou à Montréal.

Au moment d’écrire ces lignes, les amateurs de sports d’hiver se réjouissent de l’arrivée de la saison froide. Si vous êtes comme moi, c’est votre cas. Sinon, ce n’est pas les activités qui manquent à l’AMBAQ pour vous changer les idées. Lorsque je porte un regard sur l’automne que nous venons de passer, je suis très satisfait de la façon dont vous, les membres, avez répondu présents aux activités, que ce soit à Québec, en Estrie ou à Montréal.

La présence de la ministre Anglade lors de notre premier midi-conférence fut grandement appréciée. La ministre étant responsable de la stratégie numérique, ce bulletin aborde certains des points au centre de l’actualité. L’association a également eu l’honneur de recevoir le ministre Leitão lors du 37e Gala MBA organisé en l’honneur de Martin Thibodeau, président Direction du Québec, RBC Banque Royale. Cette soirée fut un réel succès et a permis à l’ensemble des convives de mesurer l’impact et l’implication de M. Thibodeau dans la communauté. En plus d’avoir le privilège de participer à une telle soirée, il est toujours agréable de voir la force d’attraction d’une association comme la nôtre.

Le midi-conférence avec Laurence Vincent du groupe Prével fut également une réussite. Cette rencontre a permis de mettre de l’avant une belle planification de repreneuriat à l’intérieur de la famille Vincent, tout en gardant la co-présidence avec M. Sigler. Le sujet du repreneuriat en est un qui touche le Québec et où l’AMBAQ désire en faire davantage. En ce sens, nous organisons le 15 mars prochain une soirée pour souligner la relève. Nous pensons ici à la relève en entreprise avec l’arrivée des nouveaux gestionnaires. Il y a également la relève telle qu’illustrée par le groupe Prével sous forme de repreneuriat. Que ce soit en entreprise ou via le repreneuriat, la relève est un pilier pour le succès et la croissance de notre économie. Je vous invite à venir la célébrer avec nous en grand nombre le 15 mars prochain.

Le présent Bulletin, portant sur l’industrie 4.0, arrive à un moment très opportun du développement de notre économie. Le monde dans lequel nous vivons est de plus en plus compétitif. Nous avons seulement à penser aux marges de certains commerçants, pour comprendre que tout dans la chaîne de valeur doit être optimisé. L’industrie 4.0 est une opportunité pour, encore une fois, être plus efficient et amener la digitalisation dans nos améliorations et nos prises de décisions.

Étant donné que cette digitalisation est possible grâce aux avancées technologiques, plusieurs pensent que ce sujet intéresse principalement les adeptes de technologies et diminue l’importance du volet affaires. Tel que mentionné dans un article récent de McKinsey1 portant sur le sujet et explorant les 5 principes qui permettent de créer de la valeur avec l’industrie 4.0, il est très clair que les MBA sont des acteurs clés dans la transformation digitale. Bien que les technologies permettent la digitalisation, la stratégie digitale doit relever du volet affaires afin de bien comprendre comment nos compagnies vont opérer dans ce nouveau monde. L’idée est de se servir de la technologie comme levier pour la transformation et de repenser le modèle d’affaires en fonction de ces nouvelles réalités.

Lorsqu’on regarde ce qui se passe au Québec ces temps-ci avec la révolution 4.0, nous pouvons être très fiers de notre positionnement sur l’échiquier mondial. Les MBA ont les atouts pour être des acteurs clés dans cette révolution.

Bonne lecture


Auteur

Carl Villeneuve, MBA
Président AMBAQ

Abonnez-vous à notre infolettre

Profitez d’articles intéressants et passionnants; soyez informé sur nos prochaines activités