6 octobre 2018

L'AMBAQ fière de ses membres; Ne pas rater une opportunité

Jacob Charbonneau, MBA, prouve que le succès en affaires est aussi une question d’avoir la bonne idée au bon moment.

On peut chercher longtemps son idée d’entreprise, mais, parfois, elle se présente à nous comme sur un plateau d’argent. Encore faut-il savoir la reconnaître. Jacob Charbonneau, lui, a su la saisir.

Après avoir travaillé pendant plusieurs années chez un transporteur aérien et fait une brève incursion dans les télécommunications, il a décidé de fonder Vol en retard, qui aide les passagers à réclamer une indemnisation aux compagnies aériennes lorsque leur vol est retardé, annulé ou que leurs bagages sont perdus.

L’idée lui est venue alors qu’il étudiait au MBA. « Un de mes collègues au MBA avait connu une mauvaise expérience quand son avion a décollé avec plusieurs heures de retard. Je lui ai conseillé de faire une demande d’indemnisation, ce qu’il a fait, mais elle lui a été refusée. Il y avait pourtant droit », raconte Jacob Charbonneau, qui était expert en contrôle qualité chez Transat.

Il se dit qu’il y a là une occasion d’affaires à ne pas rater. Il s’associe avec Yanouk Poirier, un autre collègue du MBA, pour démarrer « la première entreprise du genre au Canada ».

« Un très faible pourcentage de gens exercent leurs droits pour recevoir une compensation financière auprès d’un transporteur, soit à peine 2 % », ajoute-t-il.

Ils laissent ainsi des centaines de dollars sur la table, souvent par méconnaissance ou parce qu’ils ne se sentent pas armés pour se battre contre un transporteur.

La suite de l'article est disponible ci-dessous : 
https://www.journaldemontreal.com/2018/10/06/ne-pas-rater-une-opportunite

Abonnez-vous à notre infolettre

Profitez d’articles intéressants et passionnants; soyez informé sur nos prochaines activités